Ia Orana! - Bora Bora

par Tom  -  25 Mars 2015, 07:37  -  #Polynésie

Le bijou de Mamie!
Il aura fallu la mériter, la perle du pacifique! Des conditions de vent et surtout de houle bien complexes ont manqué de nous faire louper cette étape unique.
Dans une météo incertaine mais navigable quelles que soient les prévisions, nous avons lutté 5h dans une mer hachée et une houle frôlant parfois les 3 mètres pour atteindre enfin la belle...
Et oui la Polynésie nous aura montré plusieurs visage parfois bien différents ;-)

Alors on entendra tout ce qu'on veut, que ce n'est plus "comme avant", que Bora n'est plus Bora, que ceci et cela.... n'empêche que lorsque l'on observe cette île, que ce soit de loin, de près ou de l'intérieur, depuis son lagon ou depuis ses motus, il y a une émotion particulière qui nous envahit, des frissons inattendus qui nous parcourent, on ne sait pas pourquoi mais ça marche. Pour ma part j'ai l'impression de contempler un tableau "vivant", une œuvre puissante, contrastée, lumineuse et profonde, qui touche... instantanément. Alors je comprends Maman qui était si impatiente de s'y rendre, et qui ne voulait pas la quitter! Nous avons passé un après midi entier à sillonner les eaux blanches du lagon en évoluant la plupart du temps entre 1,7m et 3m de profondeur... Bon, quelques sueurs quand même quand le sondeur annonce si peu de fond... Mais on finit par s'habituer ;-)
Et comme apothéose pour notre dernière sortie, une nouvelle colonie de dauphins est venue nous faire la fête lorsque nous avons quitté l'île, au beau milieu de la passe. Inoubliable...

D'ailleurs comme dit le chanteur préféré de notre amie Stavia: "Le paradis c'est ici, je ne veux pas en rester là".

Cette Polynésie vue de la mer m'est apparue tout à fait différente de celle que nous avions visitée avec Maida lors de notre premier voyage. Un autre angle pour d'autres sensations...
Quelle chance d'y être retournés, quelle joie d'avoir monté cette croisière, d'y avoir retrouvé Maman et Christian pour une aventure unique...

Je voudrais revenir, un jour, naviguer dans ces îles. Mais j'aimerais étendre l'exploration aux autres archipels voisins, et je crois que surtout, j'aimerais y emmener mes amis. Le bonheur est encore plus fort quand il est partagé. Et quoi de mieux que de partager des moments de bonheur, au paradis....

Ia Onara / Nana, chère Polynésie!

Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)
Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)

Pas de Spi à bord ? Qu'à cela ne tienne, Eléa nous en a monté un ;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Maman 08/04/2015 11:04

Oui Thomas,je suis tombée amoureuse de Bora Bora!
A peine rentrés dans la passe de Bora Bora après les turbulences de cette traversée houleuse de Raiatea à Bora Bora , nous sommes tous subjugués par la splendeur de cette île. Notre cata s'est soudain calmé: plus de craquements, plus de rebonds...Le bateau file doucement au milieu de ce grand lagon aux eaux translucides et aux dégradés de bleu superbes et presque irréels , entouré d'un côté, de sa barrière de corail d'un blanc immaculé,écumeuse avec sa vague énorme roulant latéralement comme un train à grande vitesse et s'éclatant en grondant comme le tonnerre sur le récif, de ces nombreux motus couverts de cocotiers,entourés de sable blanc et fin comme de la farine nous saluant au passage, et ,de l'autre côté ces montagnes volcaniques majestueuses aux pentes abruptes, couvertes d'une végétation tropicale luxuriante et variée, s'offrant à nous tous, fascinés par ce magnifique cadeau de la nature,une tête d'épingle dans l'immensité du Pacifique!
Notre skipper (Thomas) et son second (Christian) toujours au petit soin pour leur équipage, nous ont baladés tranquillement tout autour de l' île et permis de contempler chaque seconde cette île merveilleuse et magique. Dans la soirée, nous mouillons dans une petite baie non loin d'un motu et d'une jolie petite plage de sable blanc, seuls au monde! Les filles en ont profité pour faire du kayak et du paddle,heureuses comme tout. Puis le soleil balance ses derniers rayons sur l'océan et le ciel s'enflamme nous offrant un spectacle époustouflant .Un bonheur infini m'envahit et me rappelle l'immense chance d'avoir pu venir en famille,en croisière dans ces contrées lointaines et splendides! Merci Thomas et Maïda! Une croisière inoubliable et des moments fabuleux avec vous quatre!

Tom 08/04/2015 23:10

Je pense que les images de la Perle du Pacifique resteront longtemps gravées dans ta mémoire, n'est-ce pas maman ? :-) Tu l'auras méritée, après ces longues heures de houles qui nous ont bien secoués!! grosses bises et merci pour ce lllonnnnggg commentaire!